Triduum de remise en forme pour prêtres et religieux : 23-25 octobre 2017

Jésus dit à ses disciples : « Venez vous-mêmes à l’écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu… » Mc 6, 31

 

Une récente étude dont le journal La Croix a rendu compte dans son article Les raisons du mal-être chez les prêtres (Samuel Lieven, le 10 oct. 2016) pointe quelques causes de « la souffrance au travail » chez les prêtres.

Des articles plus anciens, dans le même quotidien, avaient souligné, après le suicide de l’un d’entre eux, les dangers que courent les jeunes prêtres surchargés** ou le poids de la solitude et la souffrance affective*** ressentis par nombre d’entre eux.

Dans un contexte de surcharges pastorales, de manque parfois d’écoute, de suspicion voire d’accusations médiatiques en cas d’écart de conduite, certains prêtres peuvent rapidement se sentir incompris, mal soutenus, usés, déprimés, découragés et en souffrance.

La vie monastique, dans sa longue et riche tradition, avait identifié ces passages à vide : c’est l’acédie.

Comme tout passage, ils sont à traverser…

Le Mont Sainte-Odile propose, du lundi 23 octobre 2017 au mercredi 25 octobre soir, un Triduum de remise en forme spirituelle pour prêtres ou religieux :

– un temps de mise à l’écart pour se refaire,

– une expérience de soutien et de partage mutuel dans la discrétion,

– une opportunité d’échanges fraternels pour libérer la parole,

– un bain de prière,

dans le cadre historique et rénové de l’abbaye fondée par sainte Odile il y a plus de 1300 ans.

 

PROGRAMME D’UNE JOURNÉE

8h30 : Temps de prière du matin.

9h00 – 10h30 : Rencontre

11h00 : Eucharistie

12h : Déjeuner – Sieste ou ballade

14h00 – 16h00 : Rencontre

17h00 : Vêpres et Adoration eucharistique

18h00 : Temps personnel

19h00 : Dîner

20h00 : Complies, temps convivial

 

Arrivée, si possible, le dimanche soir. Départ le jeudi matin.

 

Thématique de chaque journée :

J 1 : « Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

J 2 : « Pourquoi te désoler, ô mon âme ! Espère en Dieu ! »

J 3 : « De nouveau je rendrai grâce : il est mon Sauveur et mon Dieu ! »