Aujourd'hui

L'Adoration perpètuelle

C’est en 1931 que Mgr Ruch, alors évêque de Strasbourg, promeut l’Adoration eucharistique perpétuelle au Mont. Sans interruption depuis cette date, même pendant la guerre, des groupes d’adorateurs, réservés d’abord aux hommes puis ouverts aux femmes, issus de tous les cantons d’Alsace, se relaient chaque semaine pour assurer, nuit et jour, la prière silencieuse d’adoration, de louange et d’intercession, devant l’Ostensoir qui manifeste la Présence eucharistique de Celui qui a dit : « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 20)

Pèlerins

Les pèlerins montent pour le sacré, le cultuel et les espaces liturgiques. Chaque semaine, un pèlerinage est organisé pour le doyenné qui assure le service de l’adoration. L’un ou l’autre prêtre accompagne le groupe et commence habituellement le pèlerinage par une introduction à la journée suivie d’un film. Messe, dévotion à sainte Odile, vêpres et salut au Très Saint-Sacrement.

D’autres pèlerinages tout au long de l’année viennent essentiellement des départements limitrophes et d’Allemagne. Ils s’annoncent généralement et font part de leurs souhaits.

 

Marcheurs, Randonneurs, Itinéraires...

Plus de 31 ballades sont référencées par le Club Vosgien autour du Mont Sainte-Odile permettant de découvrir dans son environnement nombre de chapelles, châteaux, fontaines, cascades, kiosques, faune et flore, curiosité archéologiques et géologiques. Les randonneurs sont concurrencés par les vélo-cyclistes.

Tourisme, visite

Les touristes montent pour le patrimoine culturel mais surtout pour le point de vue. L’espace hôtellerie leur sert comme étape-relais durant un périple plus long.